Comment déclarer sa flamme ?

Déclamer son #amour à la personne qui nous a tapée dans l’œil est une étape clé à ne pas minorer, où les méninges se mobilisent pour faire de la déclaration, un acte mémorable à la hauteur des #sentiments éprouvés.


A chacun sa technique pour parvenir à son dessin : envolée lyrique, sobriété ou originalité !

On peut dire que c’est tout un art, car avouons-le, les déclarations maladroites et balourdes passent assez mal.


Alors, pour remettre les pendules à l’heure Les Sœurs Cupidon vous font part de leurs conseils, pour ainsi, faire de la déclaration un terrain défriché où chacun peut s’initier en réussissant brillamment son tour de haute voltige amoureuse.



Pourquoi sacralise-t-on la déclaration amoureuse ?


Elle est un rite immanquable et la question de tous les curieux qui revient généralement lors d’une soirée entre amis au sujet de votre #rencontre : comment il ou elle t’a déclaré sa flamme ?


Vos amis s’attendent à du croustillant, une dose d’émerveillement suffisante pour nourrir leurs imaginaires de grands #romantiques.


Et dans la plupart des cas, il n’y pas tant que cela à dire… par banalité ou simplicité du moment survenu comme une évidence.



Il y a là tout un mythe autour de la déclaration amoureuse et de la rencontre en général.

Ceci est le fruit de l’héritage d’une vision des #romances à l’eau de rose et des représentations culturelles de la société.


Il ne faut pas y voir un drame, mais une réalité à replacer dans son contexte.


Non, une déclaration épurée de virevoltants détails, n’en fait pas une déclaration moins bien menée, bien au contraire…



C’est quoi une déclaration ratée ?


Elle peut l’être pour deux raisons : emploi des mauvais mots, mauvaises métaphores ou images et/ou choix d’un très mauvais #timing, qui vous met hors-piste.


Dans le cas d’un mauvais emploi de mots et images utilisées, c’est souvent que vous voulez en faire trop. Vous partez dans des envolées lyriques et des analogies parfois douteuses.


Typiquement, « tu es la plus belle femme/homme que je n’ai jamais rencontré, la fleur qui fait éclore en moi le bourgeon jusque-là inerte… »


En bref, vaut mieux faire simple que compliqué, au risque d’être too much, et de passer à côté de votre cible.



Dans le cas d’un choix de timing houleux, votre déclaration arrive soit trop précocement, ou se place dans un contexte qui ne s’y prête pas du tout, et là le gros risque, c’est de voir la personne se braquer et tourner les talons.


Soyez observateur, n’allez pas faire votre #déclaration à un moment peu opportun.


Typiquement, évitez de déclarer votre flamme dans un bar bondé avec de la musique en sourdine.


N’allez pas non plus, faire votre déclaration au premier #date, même si c’est le coup de foudre, trop d’enthousiasme tue l’enthousiasme, vous risquez d’être contre-productif.


Attendez d’assurer une #réciprocité d’abord, et laissez le temps de l’amour s’installer.



S’extirper des clichés romantiques :


Autre conseil primordial pour que votre déclaration soit parfaite de tous les côtés : oubliez les #clichés romantiques à deux balles.


Personnalisez votre déclaration, ne la laissez pas tomber dans le domaine public, au point d’en être fade et interchangeable.


Une bonne déclaration, c’est celle qui fait de votre #couple sa marque de fabrique unique.



Attention, cependant personnalisé ne veut pas dire compliqué, cela peut être d’une simplicité toute bête, mais qui marque d’une #authenticité et d’une parcimonie très juste qui fait revêtir à ce moment déterminant un charme infini.



Comment s’y prendre concrètement ?


Il n’y a pas de formule à prononcer idéalement ni absolument. Mettez-y votre pâte.


Formulez les choses comme elles vous viennent à l’esprit, sans tomber dans le travers des #louanges balourdes qui vous feraient perdre en crédibilité.


Mettez en avant ce qui vous plaît chez votre #partenaire avec sobriété, la sensibilité qu’il a éveillé en vous, avec vos mots.



Évitez les phrases trop impersonnelles, génériques, du type « Tu es la plus belle femme/homme du monde », qui ont tendance à sonner faux.



Envisagez le refus :


Déclarer sa flamme, c’est faire un grand saut dans le vide.



Il faut savoir rebondir sur un réceptacle capable d’amortir la #déception s’il y a.


Ne partez pas trop confiant, et apprenez à vous dire que si ce n’est pas réciproque, vous n’avez rien perdu.



Les méthodes :


Faites de la déclaration un acte qui vous ressemble : chanson d’amour, lettres enflammées, mise en scène pétales de rose et chandelles, ou en déclamant vos plus beaux vers sous une ardente pluie…. En bref, toutes les méthodes sont dans la nature pour exprimer ses plus sincères #sentiments.


N’hésitez pas toutefois à user d’humour et à sortir des conventions, en veillant à ne pas frôler le ridicule.


La meilleure méthode est celle qui vous vient à l’esprit naturellement, sans travestir votre personnalité au penchant sensible, retirée ou sulfureuse.